top of page

Sucrer les fraises

Odile Hennebert

Mamie est un peu déboussolée, originale, créative, poète ! Elle emmène sa petite-fille en voyage, lui fait découvrir le sirtaki et les pigeons de la place St-Marc…

Extrait en ligne

32 pages

Format A4

Blog : mamamieblog.wordpress.com

Pistes d'exploitation (cycle3) sur le blog

Hardcover-cotcotcot-mamie.png

Version papier

ISBN : 978-2-930941-02-8

Prix TTC : 14,50€

BookCover-CotCotCot-ebooks-mamie.png

Version numérique

(epub interactif animé)

ISBN : 978-2-930941-00-4

Prix TTC : 9,99€

BookCover-CotCotCot-ebooks-licence-pro.p

Version numérique - licence PRO

(epub interactif animé)

ISBN : 978-2-930941-01-1

Prix TTC : 50€

  • Sélection de la Biennale Paul Hurtmans (2020)
     

  • Sélection Petite fureur de lire (2018-2019)
     

  • Sélection des Incontournables (2016-2018)
     

  • Coup de cœur du salon Lis Tes Ratures (2019)
     

  • Coup de coeur du blog littéraire A l’ombre du Grand Arbre à l’occasion du Printemps des poètes (2019)

recensions
cotcotcot-sucrer-les-fraises-feuilleter.jpg

Un premier album délicat sur le temps qui passe. 

Quelques portraits brossés « sur le vif » de personnes résidant en maison de repos. Hommes, femmes, tou·tes anonymes. Les bribes de conversations et instants volés font apparaître en filigrane des vies « suspendues », la lenteur du temps qui passe, le manque de temps et de disponibilité des personnes actives, la nostalgie du temps passé, le souhait d’indépendance, le sentiment d’oubli et d’incompréhension, le besoin de liberté là où iels se sentent difficilement chez ell·eux.

On pourra ainsi voir dans chaque portrait une personne différente ou, au contraire, suivre ici et là le fil rouge de Bonne-Maman.

Extrait en ligne

​SORTIE LE 1er FÉVRIER 2023  

album de 64 pages

format 16,5 x 22 cm

isbn 978-2-930941-55-4

Prix TTC : 14,90€

  • intéressant – Avant-revue de la BNF 

0-3 ans 

3-6 ans 

6-9 ans 

9-12 ans 

12 ans et plus

Intergénérationnel

☑︎

☑︎

☑︎

☑︎

Thèmes : 

◼︎ Temps

◼︎ Mélancolie

◼︎ Vieillesse

◼︎ Souvenir/Mémoire

​​

  • absolument superbe • un peu inclassable. 
    Il faut d’abord dire qu’il est d’une très grande beauté. Je me suis régalée de toutes les illustrations. 
    Il demande d’y revenir plusieurs fois pour en saisir toute la richesse. 
    (à mettre entre les mains) peut-être d’un enfant qui a un grand-père ou une grand-mère qui vit en EHPAD, ou qui vit pas loin de la maison. – Madeleine Varaigne , Adopte un livre de février 2023 (à partir de 33’41), RCF Limousin

  • (…) Cet album sort des chemins battus alors qu’il traite pourtant d’un sujet souvent abordé aujourd’hui en littérature de jeunesse. Il y est en effet question du vécu de quelques personnes âgées en maison de repos. Loin des clichés et des images toutes faites, nous parcourons ici une galerie de portraits qui s’éloignent des images préconçues, découvrant de manière originale et délicate les errances d’une ou de plusieurs vies arrêtées par la vieillesse. « À force de se souvenir des souvenirs, on les use. » Si le texte est particulièrement bien adapté au récit, épousant les méandres de la pensée de celles et ceux qui se sentent perdus, incompris, oubliés, c’est essentiellement le dessin et l’emploi du [vert] et blanc, rehaussé d’un rouge éclatant, qui permet le mieux de suivre les étapes de ce qui fut une vie. L’absence volontaire des traits du visage, la blancheur des pages, les différentes scènes du quotidien qui se noient entre présent et passé sont une manière pudique de traduire la perte des repères, celle aussi des émotions. La dernière double page a ainsi une force plastique étonnante qui permet à chaque lecteur d’interpréter ces tranches de vie laissées à l’abandon des mémoires. – Monique Malfait-Dohet, Lu & Partagé n°5 (avec l'aimable autorisation de Luc Battieuw)

  • Odile Hennebert signe ici son premier album: un grand moment d’émotion. – Michel DefournyLES ATELIERS DU TEXTE ET DE L’IMAGE - Centre de Littérature de jeunesse et Littérature graphique de la Ville de Liège

  • Un album qui dit la fragilité de nos vies dans ce mélange de deux fils [le fil des illustrations très épurées et celui du texte] qui se font écho : la temporalité est ainsi affranchie du temps lui-même.  Méli-Mélo de livres

  • (...) Quelques aphorismes, l’air de rien et de ne pas en être, parcourent l’album et sont mis en exergue sur la page blanche comme pour mieux s’imprimer dans notre esprit et ajouter par là-même une certaine poésie à l’ensemble. Texte et image, à l’unisson, proposent alors un album d’une subtilité rare et gracieuse malgré les journées pleines de ragots, d'absences et de souvenirs. @des_images_pour_etre_sage

  • Les illustrations en décalages des mots et du temps, forment un ensemble fragile et sincère. Une lecture touchante – @elojere_intheworld

Ma Mamie

bottom of page