top of page

« L'art de ne pas lire, une histoire qui a duré 13 ans » par Elisa Sartori

Dernière mise à jour : 14 févr.

Le 25 janvier dernier, Elisa Sartori a publié sur sa page Instagram un texte retraçant la genèse de son livre L'art de ne pas lire paru chez CotCotCot au début de l'année. Avec son autorisation, nous reproduisons ici ses mots, qui retracent si joliment le parcours de ce projet.



Illustrations tirées de L'art de ne pas lire d'Elisa Sartori (CotCotCot éditions, 2024) Photographies de Bianca Zueni par Elisa Sartori (ArBA-EsA, 2014)


Tous les livres sont le fruit d’un long travail, mais celui-ci a été particulièrement long et éparpillé. L’idée de parler « de comment utiliser les livres » m’est venue à 20 ans, à Venise, quand pour la première fois, je me suis retrouvée à parler ironiquement de la dyslexie. Trois ans plus tard, je suis à Bruxelles, à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles dans l’atelier d’illustration d’Anne Quévy. Je dois faire un livre pour l’école et je repense à ce concept. Je demande à ma nouvelle amie danseuse Bianca Zuenelli de se prêter au jeu et de poser pour moi. C’est ainsi que naît mon tout premier livre, intitulé « livre » (oui, je sais, c’est pas terrible, je débutais !). Les images ne sont pas incroyables, le texte parle d’un livre avec des « applications ». Les années passent, je fais d’autres livres, et « livre » prend la poussière dans le tiroir... jusqu’au jour où Laurence Ghigny du Service général des Lettres et du Livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles me contacte et me propose de faire une plaquette pour la Fureur de lire. Je pense tout de suite à « livre », je fais de nouvelles images et je lui présente le projet. Laurence me dit qu’elle trouve le texte un peu impersonnel, me demande si je veux le retravailler. Je me retrouve à réécrire le texte, j’en reviens à me demander pourquoi ce projet est né, pourquoi je l’avais imaginé à l’âge de 20 ans. L’envie de pouvoir parler de la dyslexie de manière ludique, de dire mes quatre vérités sur la frustration de recevoir un livre (enfant et adulte). Je vomis mon texte, c’est immédiat. Je le traduis avec Anne Brunet, une super traductrice. Et en 2022 la plaquette sort. Je pensais que ce projet était terminé, mais non ! Grâce à Odile Flament, l’éditrice de la formidable maison d’édition CotCotCot, qui me propose de retravailler le projet et de le publier ensemble. Alors nous l’avons rallongé de 11 pages, nous avons apporté des modifications au texte et à la structure, lui avons trouvé un nouveau titre (Odile m’a aidée car comme vous l’aurez compris, je ne suis pas forte en titres) et maintenant il est prêt à prendre son envol. « Livre » est devenu un vrai livre. L’art de ne pas lire, une histoire qui a duré 13 ans.

Elisa Sartori, 25 janvier 2024, URL: https://www.instagram.com/p/C2hQiObNVNC/



 



Couverture du livre "l'art de ne pas lire" d'Elisa Sartori
Elisa Sartori, L'art de ne pas lire, Bruxelles, CotCotCot éditions, janvier 2024

L'art de ne pas lire Elisa Sartori Janvier 2024 Livre illustré Coll. Les baladeurs 01 ISBN 978-2-930941-67-7 6+ (multi public)

52 pages

10,5x15,5 cm

11€


Thèmes : livre-objet • lire/lecture • dyslexie • sarcasme/humour  



bottom of page